HomePolitiqueCôte d’Ivoire : le...

Côte d’Ivoire : le Rapport d’Activités 2022 de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) officiellement remis aux autorités ivoiriennes

Le vice-Président de la République, Tiémoko Meyliet a reçu, ce jeudi 1er juin 2023 au Palais de la Présidence de la République, le Rapport d’Activités 2022 de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA).

Le Président de la HACA, René Bourgoin a indiqué, à cette occasion, que la situation de l’Audiovisuel a remarquablement évolué, avec un paysage audiovisuel ivoirien riche et diversifié sur lequel porte la régulation de la HACA. Ainsi il existe aujourd’hui 550 Télévisions comprenant 4 Télévisions de Service public ; 4 Télévisions privées commerciales diffusés en clair sur le réseau de la Télévision Numérique Terrestre (TNT) ; 6 Télévisions privées de droit ivoirien exploitées par satellite ; 1 Opérateur de Multiplex TNT payant ; 536 Chaînes de télévision. Le rapport indique 255 Radios dont 3 Radios de Service public ; 1 Radio institutionnelle ; 5 Radios non nationales ; 7 Radios privées commerciales et 239 Radios privées non commerciales dites de proximité. Le rapport a indiqué également 166 services de médias audiovisuels en ligne déclarés.

René Bourgoin a indiqué qu’au cours de l’année 2022, la HACA, aux termes des saisines et des auto-saisines, a pris plusieurs décisions à l’encontre de médias audiovisuels. Ainsi, en 2022, la HACA a adressé Sept (7) interpellations pour notamment, la diffusion de programmes mettant en scène des pratiques offensant les valeurs socio-culturelles, la diffusion de publicité sur les établissements de santé, le non-respect de la signalétique, la diffusion de programmes incitant à la corruption et à la mauvaise gouvernance. Un peu moins qu’en 2021, où il y a eu huit (8) interpellations faites aux opérateurs. Aucune mise en demeure n’ a été notifiée aux opérateurs audiovisuels, contrairement à 2021 où sept (7) mises en demeure leur avaient été adressées. Ces mises en demeure ont particulièrement concerné le respect des obligations du cahier des charges, la diffusion interdite de messages ayant un lien direct ou indirect avec la campagne électorale. La HACA a également adressé deux avertissements pour, notamment, la diffusion de publicité sur les produits de santé issus de la médecine traditionnelle, pour non-respect de la Convention en matière de programmation des émissions publicitaires. Là encore l’on note une réduction de moitié comparativement à 2021 où on dénombrait quatre (4) avertissements. Un (1) blâme, pour traitement déséquilibré de l’information. En 2021, la HACA en avait infligé trois (3). Enfin, aucune décision de suspension n’a été prononcée contrairement à 2021 où une sanction de suspension a été prononcée à l’encontre d’un animateur. ”Au regard de ces données, nous pouvons affirmer que des efforts considérables ont été faits au cours de l’année 2022 par les médias audiovisuels en vue du respect de leurs Cahiers des charges.”, a-t-il dit tout en ajoutant que ” le Rapport n’a pas pris en compte les dérives sur les réseaux sociaux car la nouvelle loi n’est entrée en vigueur qu’en janvier 2023.”

Il a souligné qu’un accès plus large aux médias de service public contribue au renforcement de la cohésion sociale et est un moyen efficace pour endiguer les rumeurs et éviter les frustrations et autres incompréhensions. C’est pourquoi en cette année électorale marquée par les élections municipales et régionales, la HACA a exhorté les médias de services publics à respecter le principe du traitement équilibré de l’information ; de l’accès équitable des formations politiques et syndicales, des organisations de la Société civile et des citoyens aux antennes de la RTI.

Intervenant à son tour, le Vice-Président de la République a indiqué que la remise du Rapport d’activités de la HACA est un cadre privilégié d’échanges sur les acquis, les défis et les perspectives du secteur de la Communication et de l’Audiovisuel dans notre pays. Selon le Vice-président, malgré cette situation reluisante, qui transparaît à travers le rapport, il a aussi noté certaines difficultés auxquelles est confronté le secteur, notamment les dérapages et dérives constatés sur les réseaux sociaux, avec les cas de fake news ou fausses informations, les discours de haine, l’atteinte à la vie privée, et parfois l’appel à l’insurrection ou à la sédition. Fort heureusement, pour faire face à ces dérapages, dérives et difficultés, une loi a été votée le 20 décembre 2022. Elle élargit le champ de compétences de la HACA, pour mieux contrôler les éléments diffusés sur les réseaux sociaux, et réguler davantage les contenus audiovisuels des plateformes numériques reçues en Côte d’Ivoire. 

Par ailleurs, des solutions novatrices doivent être recherchées, autant au plan national qu’au sein des différents Réseaux africains et autres, dont la HACA est membre, car il s’agit de problèmes complexes, communs à tous les régulateurs de l’Audiovisuel du monde. ”Ces problèmes doivent, par conséquent, appeler des solutions communes, fortes et durables.”, a insisté le Vice-Président. 

M. Koné a rappelé l’intérêt qu’accorde le Gouvernement au Secteur de la communication, tout en rassurant que le gouvernement est prêt à apporter sa part de contribution pour développer un écosystème plus intégré, avec le numérique.

Bien avant, le ministre de la communication et de l’économie numérique, Amadou Coulibaly a confié que le bilan des activités menées par la HACA en 2022 fait état du contrôle de l’observation du pluralisme de l’information dans les médias audiovisuels publics, du respect de l’équilibre du temps d’antenne dont doivent bénéficier les différents courants d’opinion dans les médias publics ; du contrôle des contenus de tous les médias pour garantir la protection des familles, de la petite enfance et des libertés d’opinion.

”Je note qu’un secteur audiovisuel viable contribuera à son juste niveau à l’essor de notre économie et donnera des emplois à notre jeunesse.”, a-t-il laissé entendre.

Cyprien K.

- A word from our sponsors -

Most Popular

Les plus lus

- A word from our sponsors -

les plus récents

Nomination à la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique : Kader Ali Coulibaly part, Kader Abdoul Cissé prend sa place

Kader Abdoul Cissé, nouvel Agent comptable central du Trésor ( à droite), en remplacement...

Ligue européenne des champions : Dortmund-PSG, Bayern Munich-Real Madrid, le programme des demi-finales

Kylian Mbappé a fait très mal au Barça ce mardi 16 avril 2024 Le...

Festival des musiques urbaines d’Anoumabo : la 16e édition démarre le 14 mai prochain

A’Salfo donne les grands axes du festival des musiques urbaines d’Anoumabo La 16e édition...

Football : Audilon Kossonou prétendant sérieux au ballon d’or africain 2024

Lors de l'émission Football Show sur BeIN Sports ce lundi 15 avril, le défenseur ivoirien Odilon Kossounou a abordé ses perspectives concernant le Ballon d'Or Africain ainsi que le récent titre décroché par le Bayer Leverkusen. Champion d'Afrique 2023 avec la Côte d'Ivoire et récemment sacré en Allemagne, l'international ivoirien émerge comme un sérieux prétendant

Les décisions majeures prises par le gouvernement lors du Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024

Alassane Ouattara a présidé le Conseil des ministres de ce mercredi 17 avril 2024 ...

La FIF lance la première édition du Tournoi des Sponsors

Yacine Idriss Diallo annonce la reprise du tournoi corporatif de football La Fédération ivoirienne...

Football : AS Roma donne les détails sur l’état de santé d’Evan N’dicka après l’incident à Udinese

L'AS Roma a donné des nouvelles rassurantes concernant l'état de santé d'Evan Ndicka, le défenseur ivoirien, qui a été transporté à l'hôpital après avoir ressenti des douleurs à la poitrine lors du match contre l'Udinese ce dimanche 14 avril. L'incident a suscité l'inquiétude dans le monde du football alors que Ndicka s'est effondré sur la

Bouaké : les cadres préparent activement les obsèques du président du Conseil supérieur de la magistrature

La ville de Bouaké s'active pour la réussite des obsèques de Mamadou Koné Les...